Vous êtes ici : L'ESJ > Edito
 
SOMMAIRE
.
.
.
.
 

Edito des Chefs d'Etablissement

     
 

Le numérique et l'école..._

Rentrée des classes 2019

Un rapport de 2017 des Universités d’Oxford et de Yale établit un calendrier qui indique l’année du possible remplacement de l’homme par l’intelligence artificielle : 2024 pour les traducteurs, 2027 pour les routiers, 2031 pour le commerce de détail, 2049 pour les journalistes, 2053 pour les chirurgiens, 2062 pour l’ensemble des tâches répétitives…

Depuis les années 90, la révolution numérique change notre rapport au monde, notre vie sociale et professionnelle, influence incontestablement nos vies personnelles. Il n’y a aucune raison pour que le fonctionnement de l’école soit épargné. Depuis de nombreuses années, l’établissement s’est emparé de cette question et aujourd’hui, l’ensemble des classes est connecté et équipé de vidéos projecteurs ou de tableaux interactifs. L’école primaire dispose d’une classe mobile de 32 tablettes pour des actions pédagogiques ciblées et le collège expérimente depuis la rentrée 2017 l’usage de tablettes dans deux classes pilotes (5° et 4°). Une étape supplémentaire sera franchie à la rentrée : tous les élèves des classes de seconde et première des lycées seront dotés par la Région de livres et de tablettes numériques.

Nouveaux outils, nouveaux usages, nouveaux repères, le monde numérique nous oblige à être « agile », capable d’adaptabilité aux changements.

Il en faudra de l’agilité aux équipes pour absorber dans le même temps les réformes importantes des lycées, général et professionnel.

La nouvelle architecture des années lycée général est très intéressante, avec la disparition des filières et 3 spécialités à choisir par les élèves de première. Parmi les 9 enseignements de spécialités que nous proposons, nous avons pu satisfaire les 27 combinaisons de choix des élèves dont 10 choix uniques. C’est l’expression de notre volonté de jouer le jeu de la réforme, en rendant possible une véritable personnalisation des parcours, pour un meilleur accompagnement à l’orientation et au discernement personnel, avant les études supérieures.

La voie professionnelle doit retrouver la considération qu’elle mérite en termes de réelle voie d’épanouissement et d’insertion. La réforme du lycée professionnel, permet notamment de faciliter la poursuite des études en apprentissage : nous ouvrons à cet effet dès cette rentrée 2019, un BTS Maintenance des Véhicules par apprentissage. Nous prolongeons également, au lycée professionnel le dispositif ULIS de l’école et du collège pour les élèves à besoins éducatifs particuliers.

Pour terminer, rappelons-nous avec Marguerite Lena, citée par Jan Hulshof ancien supérieur général des pères maristes lors de son intervention en mars 2019 devant 80 personnels et enseignants des établissements maristes de France : « ce que vise l’éducateur ne se laisse pas non plus déterminer par aucune science ni produire par aucune technique. Le vrai éducateur ne veut qu’être au service de l’irréductible identité d’un être humain. Eduquer l’enfant et le jeune veut dire « lui permettre de venir au monde », « éveiller sa liberté ». Il y a toujours quelque chose dans l’enfant et le jeune, qui échappe à tout projet parental et à tout projet éducatif. Devant cette singularité, dit Marguerite Léna, l’éducateur entre en humble connivence avec l’action divine de création ».

Persuadés que nous ne sommes pas près d’être remplacés par des robots, emparons-nous des nouveaux outils numériques à l’école pour ce qu’ils ont de meilleur et apprenons ensemble à nos enfants et  nos jeunes à en faire bon usage.

Nous n’oublierons pas non plus la part importante du jeu à l’école primaire, les élèves de la maternelle découvriront à la rentrée une nouvelle aire de jeux !

Bonne rentrée à tous !

Odile FERRANDI                                                 Régis CLEYET-MERLE


 
     


 
ESJ La Cordeille - Tous droits réservés
Infos légales - Partenaires